lundi, avril 17, 2017

Vive le transport actif!

Vive le transport actif!
Crédit: Valérie Auclair

On parle de plus en plus du transport actif au Québec, et c'est tant mieux! La popularité de cette combinaison de transport et d'entraînement augmente d'année en année.

D'abord, on sauve du temps puisque le temps d'entraînement se combine au temps de déplacement. Même si ça vous prend un peu plus de temps vous rendre, pas besoin de ressortir plus tard seulement pour courir!

Ensuite, on fait le plein d'endorphines, les hormones du plaisir! Que ce soit en début ou en fin de journée, on évite le stress du trafic et on se donne de l'énergie. Comment dire non?

Il est certain que les infrastructures et les distances de la métropole facilitent les options autres que la voiture et le transport en commun. C'est certain que, si vous devez faire 15 kilomètres sur l'autoroute pour vous rendre au bureau, ça devient plus compliqué!

Mais le transport actif ne sert pas qu'aux aller-retours entre maison et bureau. Pensez à vos petites courses ou au tour à la bibliothèque: les occasions de bouger tout en se déplaçant sont plus nombreuses qu'on le croit!

Voici donc mes trois options préférées!

1. Le vélo

Un incontournable. Simple, commode et efficace: il s'utilise presque partout et offre une vitesse intéressante. Les coûts varient: on peut s'équiper dans le luxe, mais aussi dans l'usagé.

Grâce à un sac à dos ou des sacs de transport, il permet de traîner du matériel. Pour ma part, mon chum a installé une boîte de plastique (les fameuses cages de lait) à l'arrière, car traîner un ordinateur et des dictionnaires sur plusieurs kilomètres était trop dur pour mon dos #viedétudiante

Le plus important? Le casque!

Cycliste, parc de vélos, bicyclettes, Montréal
Crédit: Valérie Auclair
Pour les Montréalais peu convaincus, un petit truc. Avant d'acheter son propre vélo, si on n'est pas sûrs d'aimer ce moyen de transport, on peut faire quelques tests à moindre coût avec BIXI. C'est ce que j'ai fait pour mes premières fois, en empruntant le casque d'une autre personne. Une fois rassurée, je suis allée magasiner en conséquence.

2. Le patin à roues alignées

Bon, celui-là, je l'utilise très peu. Il faut dire que je suis très peureuse et que je ne sais pas encore freiner! Je me rends parfois de chez moi jusqu'à la station de métro, où je troque patins contre chaussures. Ça me sauve quelques minutes!

patins à roues alignées de femme, jambes
Crédit: Valérie Auclair
On avance plus vite qu'à pied et c'est facile de porter un sac à dos. Il faut regarder un peu plus la météo, mais ça reste une option intéressante pour les petites distances... et les braves!

3. La course à pied

Si vous suivez mon blogue, vous savez qu'il s'agit là de mon mode de transport préféré. Il demande de l'organisation, mais représente un entraînement régulier précieux pour les coureurs.

Je pourrais parler longtemps des meilleures astuces, mais je vais m'en tenir à l'essentiel!

Pour se rendre au bureau à la course, il faut apporter son stock la veille: vêtements de rechange, lunch, trousse de toilette, séchoir à cheveux, etc. Ou, on porte un sac à dos, et il faut alors bien le magasiner et bien évaluer sa capacité.

Avoir accès à une douche au bureau, ça facilite drôlement les choses, surtout l'été, mais plusieurs personnes s'organisent aussi avec débarbouillettes et lingettes.

Coureuse, femme d'affaires, professionnelle
Passer de la coureuse rouge tomate à la jeune professionnelle
grâce aux vestiaires du bureau!
Crédit: Valérie Auclair
Si c'est trop compliqué d'arriver en sueur, on peut aussi seulement rentrer à la course et rapporter nos choses un autre jour. En fait, il existe plusieurs combinaisons d'horaire possibles: à vous d'explorer ce qui vous convient!

Et, outre le travail, la course peut servir à visiter des amis pas trop éloignés, à passer à la pharmacie ou à rentrer du garage lorsque vous devez y laisser votre voiture. Soyons créatifs!


Peu importe le mode de transport qui vous tente, n'hésitez pas à combiner, surtout si vous avez une longue distance à parcourir ou si vous n'êtes pas très en forme. On peut se rendre jusqu'à un certain point en autobus, puis pédaler ou courir le reste. On peut aussi laisser la voiture à mi-chemin dans un stationnement incitatif.

Dans tous les cas, ayez toujours sur vous vos cartes d'identité et assez d'argent pour prendre un taxi ou un autobus (ou votre carte de transport, le cas échéant). Si jamais vous avez surestimé votre endurance ou si vous vous blessez, vous ne serez pas mal prise!

Pour ma part, je suis très heureuse que l'été revienne: je pourrai à nouveau chevaucher mon vélo au lieu de m'engouffrer dans le métro! Et vous? Le transport actif fait-il partie de votre vie? Êtes-vous tentée de l'adopter?

3 commentaires:

  1. Article très intéressant! Et pour répondre à votre question: après m'être entraînée longtemps le soir dans un gymnase à la course (sur une piste intérieure, pas sur un tapis), et malheureusement n'y ayant pas vraiment trouvé de bien-être ou de bénéfice santé, et étant plutôt découragée de la chose, je me suis mise à marcher plusieurs arrêts d'autobus plus loin de chez moi pour prendre ce transport pour me rendre au travail. Et bam! c'est l'exercice qui, à mon grand étonnement, me fait le plus grand bien! Je pense que marcher dehors le matin convenait beaucoup mieux à mon corps, finalement, que de courir le soir en gymnase... Et j'adore entendre les petits oiseaux chanter le matin!!

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Super! Il faut trouver ce qui NOUS convient :)

      Effacer
    2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Effacer

Bienvenue

Miss Vay est un blog collaboratif basé à Québec qui porte principalement sur la beauté, mais qui s'intéresse aussi à la mode, le lifestyle, les restos et les sorties.

Liens

Hangar 217
MiB Awards Miss Vay Beauté

Archives