lundi, novembre 27, 2017

Mon chum s'est présenté en politique, et voici ce que j'ai appris

Municipalité de Saint-Mathias-sur-Richelieu
Courtoisie
J'ai vécu le tourbillon des élections municipales d'une façon complètement différente cette année. Avant, je couvrais l'événement dans plusieurs municipalités de la Rive-Sud de Montréal en tant que journaliste. Cette année, nouvellement RP, je croyais que j'allais vivre les élections comme une «simple» citoyenne. Mais non. Mon chum a décidé de se présenter en tant que conseiller municipal pour notre petite, mais si coquette municipalité de Saint-Mathias-sur-Richelieu. Et voici ce que j'ai appris.

Faire du porte-à-porte, c'est pas «si pire»

Dès que mon chum m'a parlé de son intention de se présenter, je lui ai dit: «Parfait, je vais t'accompagner dans tous les événements, mais ne compte pas sur moi pour faire du porte-à-porte!». J'avais une peur bleue que les gens soient mécontents, voire agressifs de nous voir arriver à l'improviste chez eux. Mais avec le temps, voyant mon chum revenir tout sourire de ses séances de porte-à-porte, ma curiosité l'a emporté sur mes craintes. Je suis allée par un beau samedi après-midi ensoleillé sonner chez des gens que je ne connaissais pas en compagnie de quelques candidats pour leur parler du programme électoral. Et surprise: 90 % des gens étaient réceptifs, avaient des choses très pertinentes à dire et étaient intéressés par les élections. Moi qui croyais me faire fermer la porte au nez souvent! Non, j'ai été agréablement surprise par l'ouverture d'esprit des gens, même s'ils n'étaient pas nécessairement en accord avec nos idées, et ça, c'est leur droit!

Une communauté, c'est riche

J'ai toujours eu le réflexe d'encourager les commerçants près de chez moi, de participer aux activités locales, mais avec le travail, la famille et la vie sociale, c'est parfois impossible. Accompagner mon conjoint dans plusieurs activités communautaires m'a permis de découvrir de nouveaux commerces, des causes qui me tiennent à coeur (comme la réparation du toit de l'église) et des gens passionnés qui s'impliquent de bon coeur, pour les bonnes raisons. Bref, ça donne envie de s'impliquer encore plus.

S'impliquer, ça aide à changer les choses

Et j'ai surtout appris que s'impliquer, même à petite échelle dans une petite communauté, eh bien ça aide à changer les choses, pour de vrai. Non, on ne réglera pas tous les problèmes du monde, mais au moins on contribue au développement et au bien-être du village. Par exemple, participer à un dîner spaghetti au bénéfice de l'église ça ne change pas le monde, mais je sais que mon petit don sera utilisé pour réparer le toit d'un bâtiment patrimonial très important pour notre municipalité, et pour le Québec tout entier. Aller chercher mon café du samedi matin au petit café du village au lieu de me rendre dans une chaîne de restauration rapide très connue, ça ne change pas le monde non plus, mais j'encourage directement une mère ou un père à payer le hockey ou les cours de natation à son enfant.

Et vous, comment vous impliquez-vous?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Bienvenue

Miss Vay est un blog collaboratif basé à Québec qui porte principalement sur la beauté, mais qui s'intéresse aussi à la mode, le lifestyle, les restos et les sorties.

Liens

MiB Awards Miss Vay Beauté

Archives