5 trucs pour survivre aux lunchs et repas à emporter, sans se casser la tête

meal-prep-famille-lunchs-repas
Pixabay
Je prépare en moyenne 18 lunchs par semaine! Je dois aussi coordonner la fameuse liste d'épicerie et les menus de la semaine! Disons que ça pèse parfois sur la créativité culinaire de prévoir des repas pour les lunchs, de varier les restants et les menus avec ce que sera consommé le lendemain! Avec le temps, je prends des trucs et j'apprends aussi de mes erreurs du passé. Voici donc mes cinq trucs pour vivre cela plus sereinement.

1. Bien préparer sa liste d'épicerie avec les menus de la semaine

liste-épicerie-planification-menus
Pixabay
La clé du succès pour s'en sortir vivante, c'est la PLANIFICATION! Il faut prévoir la protéine principale de chaque menu, les à-côtés et puis on se laisse une marge d'improvisation. Je prends note du nombre de soupers et de lunchs pour la semaine (important de vérifier le calendrier familial pour les sorties demandant des lunchs froids, afin d'éviter que notre enfant mange un pâté chinois température pièce). On vérifie dans nos congélateurs, frigos et garde-manger ce que nous avons, puis on vérifie les circulaires. On rédige une liste, que nous respectons à la lettre une fois à l'épicerie, pour éviter de laisser nos enfants ou notre gourmandise prendre le contrôle de notre panier! C'est aussi plus facile de respecter le budget établi.

2. Faire sa prep d'avance

Meal-prep-lunchs-préparation-couleur
Pexel
Encore une fois, la préparation est clé! On prend de l'avance, puisque nous savons tous que certains soirs, on a notre journée dans le corps et la motivation nous quitte. Il est important de maximiser nos efforts pour savourer pleinement nos mets, en plus du temps passer avec nos êtres chers. Je prépare, habituellement le dimanche, certains éléments qui s'apprêtent facilement un soir plus à la course: repas (lasagne, pâté chinois), accompagnements (du riz, quinoa, couscous). Lorsque les enfants arrivent de l'école, ils peuvent mettre le tout au four en attendant le retour des parents. Puis pour préparer les lunchs, ça évite de manger toujours les restants de la veille lorsque nous pouvons facilement changer les à-côtés. Je prends aussi le temps de faire quelques salades en pot Mason, des bases de smoothie et gruau minute. Tout pour sauver du temps et bien manger!

3. Cuisiner 2-3 portions supplémentaires pour mettre au congélo

restant-lunch-congeler-repas
Picjumbo
Je prends l'habitude de congeler deux portions de chaque souper pour les prochaines semaines. Mes filles peuvent donc choisir ce qu'elles veulent manger. Je les responsabilise encore plus de cette façon, puisqu'elles doivent sortir le tout et valider s'il en manque. Lorsque mes repas sont plus populaires et qu'ils disparaissent, je suis triste d'avoir à créer d'autres menus juste pour les dîners!

4. Identifier les collations, lunchs, crudités et cie

Identifier les collations, lunchs, crudités et cie
Picjumbo
Je trouve primordial d'identifier dans des boites les éléments de lunchs, afin de m'assurer que tout est là. C'est toujours plate arriver au jeudi et réaliser que le dernier lunch a disparu! Là, il faut penser vite et user de notre imagination pour pondre de quoi! Dans mon cas, j'ai TOUJOURS des pâtes, du fromage et de quoi pour faire de la sauce, puis mes filles adorent les pâtes!

5. Responsabiliser nos enfants

enfants aide aux repas cuisine responsabiliser
Crédit: Anne-Marie Grondin avec Chef et vous
J'en ai parlé plus haut, je trouve important que les enfants participent à cette tâche. Ils doivent apprendre l'importance de bien manger et aussi de planifier leur repas pour l'école (ou les sorties). Dès la maternelle, ils peuvent aider: choisir leur collations, ajouter leur fruit, mettre les légumes dans leur contenant. Lorsque mes filles étaient au primaire, je faisais des kits de collation prêt-à-partir: crudités et trempettes, fromages et craquelin, raisins, etc. Elles pouvaient choisir la collation pour la journée dans le bac dans le frigo. En vieillissant, elles ont pu prendre plus de responsabilités, pour aujourd'hui préparer leur lunch au complet (j'adore, ça me donne une belle pause!). Puis, des enfants qui apprennent à cuisiner et qu'ils aiment cela, ça les suit toute leur vie! C'est un beau cadeau à leur offrir, le goût de bien manger!

Peu importe vos trucs, l'important c'est de maximiser les efforts pour minimiser le temps investi. Je préfère jouer avec mes enfants et passer du temps avec eux, plutôt que de courir comme une poule pas de tête avec un kid agrippé à ma jambe qui hurle son désespoir, un autre qui bouffe tous les craquelins du sac qu'il a fait éclater pendant que le souper brûle un peu sur le four... ça, ce sont mes soirs où j'ai oublié de planifier... ça porte à réfléchir!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire