mardi, mars 15, 2016

Comportements de Couples Toxiques (partie 1)

Comportements toxiques pour le couple et autres relations interpersonnelles

Récemment je me suis mise à observer les couples qui fonctionnent et encore plus ceux qui ne fonctionnent pas, pour tenter de les illustrer et de les vulgariser. Certaines personnes ne se rendent même pas compte pourquoi leurs comportements sont nocifs, pourquoi leur couple est tendu et que le quotidien est devenu lourd. La complicité c’est fini, les regards amoureux pleins d’étincelles sont transformés en éclairs démesurés.

Peut-être que vous infligez certains comportements à l’autre dans votre couple, ou encore êtes victimes de certains que vous n’étiez à ce jour pas capable de pointer. Certains d’entre-vous peuvent même dire que la personne qui est devant vous est loin de celle que vous aviez rencontré; peut-être que ces comportements de part et d’autre ont alimenté ces changements. Au lieu de vous offrir à chacun le meilleur de vous-même et de grandir ensemble, vous faites ressortir de pire de chacun et vous vous mettez en hiérarchie par rapport à l’autre. Ces observations sont aussi valides par rapport à des amitiés ou n'importe quelle relation interpersonnelle, à mon avis.

Sans être une vérité absolue ou une professionnelle de la matière, je me permets de vous faire la liste (en deux volets) de mes observations et de mes réflexions.

1. Tenir un tableau des scores.

C’est le phénomène de blâmer l’autre pour des erreurs du passé pour observer (ou plus, remettre dans la face de l’autre) comment la personne a altéré négativement dans les dernières semaines ou années et que, de ce fait, elle peut réclamer son dû.

Déjà, l’idée de se devoir des choses est extrêmement malsaine. Ce n’est pas parce que tu as fait la vaisselle qu’il te doit quelque chose parce que c’était son tour de la faire. Pourquoi ne pas avoir fait la vaisselle pour avoir plus de temps ensemble dans la soirée? Pourquoi ne pas l’avoir fait pour enlever une tâche a l’horaire de votre moitié pour décharger les responsabilités de sa journée? Travaillez ensemble sur votre quotidien au lieu d’être dans une ligue majeur du «tous contre l’autre » ou du tout doit être fait de façon égale tout le temps. Tenir de la mauvaise foi est extrêmement malsain pour votre couple.

C’est toxique parce que vous développez une relation de l’un et l’autre, et non de l’ensemble. Vous justifiez tout le temps votre passé pour donner raison à des comportements du présent. Jouer ainsi avec le passé ne fait qu’accumuler de la culpabilité et de l’amertume, en plus de manipuler votre conjoint à se sentir mal dans le présent. Si vous continuez de cette façon, vous aller passer plus de temps et d’énergie à vous prouver l’un à l’autre, au lieu de prendre le temps de résoudre les vrais problèmes.

En choisissant d’être avec l’autre, vous vous devez d’accepter ses actions du passé et ses comportements d’avant. Et si vous aviez quelque chose à reprocher à l’autre il y a un an, ça aurait dû être réglé à ce moment-là. Maintenant, vous êtes aussi coupable de la situation de n’avoir pris la peine de communiquer le problème et prendre le temps de le résoudre.


2. Lancer des pointes, faire des indices ou autres comportements passifs-agressifs.

Au lieu d’être clair, il ou elle va faire des indices pour que l’autre trouve la bonne réponse. Au lieu de dire directement ce qui dérange, la personne va trouver des petites pointes pour choquer le partenaire.

C’est un comportement plate, parce qu’il démontre que vous n’êtes pas à l’aise de communiquer directement avec l’autre. C’est un comportement de base insécure, car la personne ne se sent pas assez en confiance pour discuter. On s’en résout alors à des pointes, car on a peur d’être jugé ou critiqué, peut-être.

Communiquez clairement avec votre partenaire, c’est important de se dire ce qui nous dérange. Même s’il y a public ou en soirée d’amis, faites-vous un cocus de couple et faites part à l’autre de ce qui vous dérange. C’est important de savoir que vous êtes sur la même ligne de pensée pour éviter des frustrations futures et peut-être sortir le tableau des scores.

3. Tenir la relation en otage.

Les personnes qui utilisent une critique ou une situation pour menacer la fin de la relation dû à de l’insatisfaction.

Oui, les fameuses phrases comme :

«Ben si tu ne changes pas tel comportement, j’vais m’en trouver un autre!»;
«Moi j’supporterais pas que tu sortes samedi, alors que j’pensais qu’on allait faire de quoi ensemble»;
«J’ai pas envie d’être avec quelqu’un qui fait pas de moi sa priorité!»;
«J’ai pas envie de sortir avec quelqu’un de froid et bête de même!»;
«Si tu savais le nombre de gars(ou fille) qui veulent être à ta place!».

Faites-vous donc pas ça! Je trouve que c’est un manque d’écoute de l’autre d’arriver avec de telles phrases. C’est du chantage émotif et ça crée tellement de drama pas nécessaire. C’est important dans une relation de pouvoir tout se dire en confiance, même les choses négatives, sans mettre tout en péril. Si au fond votre relation ne vous rend pas meilleur, prenez donc le temps d’y mettre fin adéquatement.

C’est un manque de confiance, de la mauvaise foi et une forme grave de manipulation. C’est correct de ne pas toujours être en accord et qu’il y ait des traits de personnalité de l’autre qui puissent ne pas toujours vous convenir. C’est humain. Être avec quelqu’un et le comprendre ne veut pas toujours dire de l’aimer sous tous ses jours. Certains peuvent être entièrement dévoués l’un à l’autre, et d’autres peuvent être irrités par certains comportements à certains moments, et c’est aussi correct. L’important, c’est d’être capable d’en parler ensemble et de se faire des terrains d’entente, pas de sauter aux conclusions radicales. Se comprendre, c’est de s’enrichir l’un l’autre à long-terme.

4. Blâmer l’autre pour ses propres émotions.

Ça peut vous arriver de ne pas toujours être encourageant, ça peut arriver des mauvaises journées où tout va de travers. Ça peut arriver d’être distrait alors que vous vous donnez de l’affection, ça peut arriver qu’un veuille rester en dedans alors que l’autre veut sortir. Alors, vous réagissez en crise, car vous pensez que l’autre est insensible à vos besoins. La colère s’accumule en plus de tous les autres problèmes de la journée et l’ensemble est déferlé sur votre conjoint. Sachez que c’est votre état émotionnel actuel, et pas le sien.

C’est un comportement toxique car c’est une forme subtile d’égoïsme. C’est un comportement qui démontre une lacune au niveau de la bulle de chacun. Si vous développez et entretenez de tels comportements, si l’autre devient responsable pour vos émotions propres alors qu’il n’en est pas mêlé, ça commence par être lourd, extrêmement lourd, pour ensuite développer une dépendance affective. Soudainement, l’univers de l’autre doit être arrêté, parce qu’il doit valider avec votre humeur, parce qu’il doit valider avec vos envies actuelles, parce qu’il n’a pas le droit d’avoir de plans sans avoir l’accord ultime avant. Toutes les activités doivent être négociées, sinon vous allez être frustrée et sûrement allez piger dans les autres comportements toxiques pour arriver à vos besoins personnels.

Le plus gros problème lié à ce comportement est le développement de ressenti. Un gros refoulement qui s’accumule et qui devient amer. Je ne parle pas de situations ici où une fois de temps à autre, vous ne vous sentez pas bien et que vous apprécieriez la proximité de votre conjoint, le problème c’est l’habitude de ce comportement et le quotidien vécu de telle manière.

Il y a une grosse différence entre apporter du support lors d’une mauvaise journée et de se sentir obligé, tour à tour, de devoir être là. Tout « sacrifice » d’une soirée pour la passer à la maison dans ces cas devrait être un choix personnel et non quelque chose d’acquis. S’attendre et exiger ce « sacrifice » de la part de l’autre mènera éventuellement à des grosses manipulations émotives.

5. La vraie ou fausse jalousie.

Être complètement frustrée si la douce moitié parle, touche, appelle, texte, fait des activités ou toute autre source de communication et amusement avec une personne en dehors de votre couple. Toutes ces choses à la base pures, dans lesquelles l’autre voit de la malice. Ce qui mène à des comportements cinglés, menant même à hacker le compte de l’autre, fouiller dans son cellulaire pendant qu’elle dort et même jusqu’à suivre l’autre autour de la ville. C’est surprenant que certaines personnes osent qualifier ces comportements comme de preuves d’amour ou de l’affection. Vous n’êtes pas entrain de moins aimer votre partenaire si vous n’êtes pas jaloux/jalouse. C’est extrêmement contrôlant et de la pure manipulation. C’est obliger l’autre à justifier toute conversation, toute complicité avec d’autres êtres humains. C’est créer de la chicane la où il n’y en a pas, juste parce qu’en réalité, il y a une grosse source d’insécurité. Ça transmet directement et sans filtre un manque de confiance énorme.

La seule chose à faire, c’est de faire confiance à son/sa partenaire. Il y a des petites jalousies normales. Mais, ces types d’excès sont à bannir. Et la personne qui a de tels comportements devrait vraiment se retirer un moment et chercher le fond de ces émotions, chercher à régler ces crises et angoisses et surtout ne pas les faire subir. Parce qu’au fond, au lieu de vous rapprocher de votre moitié, elle va finir par vous fuir.

6. Acheter la paix.

C’est, en cas de conflit, chercher à le couvrir avec un ruban d’excitation et de surprises au lieu de le régler. C’est toxique, car ça cache les vrais problèmes sous le lit (ce qui nécessairement va les faire ressurgir plus tard) et met un ton complètement malsain dans votre relation. Non seulement ça démontre une insensibilité à vouloir régler le conflit, mais ça donne presque le goût de se trouver des raisons d’être fâché pour avoir accès à des privilèges. Ça finit avec l’un qui se sent comme un portefeuille, et l’autre qui ne se sent pas écouté et incompris.

En fait, vous devriez tout simplement en discuter. La confiance a été brisée ? Parlez de façon à la reconstruire ensemble. Vous vous ne sentez pas apprécié ou ignoré ? Parlez de solutions pour restaurer ces sentiments. Communiquez!

Il n’y a pas de mal de se faire des petits plaisirs ensemble après une querelle, mais démontrez de la solidarité et confirmez votre engagement envers l’autre au lieu de le dissimuler. Personne ne devrait offrir du matériel pour remplacer des problèmes émotifs. 

La suite sous peu mes amours. Aimez-vous tout plein d'ici là! xx

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Bienvenue

Miss Vay est un blog collaboratif basé à Québec qui porte principalement sur la beauté, mais qui s'intéresse aussi à la mode, le lifestyle, les restos et les sorties.

Liens

Hangar 217
MiB Awards Miss Vay Beauté

Archives