Magasiner un maillot avec un corps de maman

été magasiner maillot après grossesse changement corporel
Crédit photo: Pexels
L'été passé, j'ai pu m'en sortir avec un maillot de maternité, puisque j'attendais la venue de bébé no.4 pour la mi-août. Par contre cette année, mon corps a encore changé, donc je devais trouver un maillot pour les journées chaudes (avec 4 enfants, c'est clair que je ne pouvais passer à côté). Je me suis armée de patience, d'amour de soi et surtout, d'un moment juste pour moi sans petits êtres à mes côtés - ici, je remercie la halte garderie de la Maison de la famille des Chenaux pour une journée juste pour moi et mes enfants dans un lieu rempli d'amour.

Je vous dresse des étapes pour faciliter le processus et surtout, se souvenir que notre corps nous aime et en fait beaucoup pour nous, il faut bien l'accepter dans tous ses plis!

Étape 1: Être 100% disponible

Pour cela, j'ai utilisé un des merveilleux services de la maison de la famille de mon coin, soit la halte-garderie (ou répit), qui propose une journée de garde gratuite pour nos amours, afin de prendre du temps pour soi. J'avais donc cinq heures devant moi pour magasiner ce fameux maillot. C'était ma mission - je devais trouver un «maillot pour mon corps de maman».

Étape 2: S'armer de patience

Dépendamment des changements, on peut en trouver un qui fait bien en 30 minutes ou sinon en 4h! Eh oui, ça a pris la journée dans mon cas! Faut dire que j'ai eu deux ados (lire ici, des bébés il y a 12-15 ans) et deux nouveaux bébés (lire ici, 10 mois et 23 mois), donc mon corps en a vécu des choses. J'allaite encore (j'ai l'air d'une nourrice de jumeaux) et peu de temps pour m'entraîner (avec une bedaine qui me rappelle que j'ai abrité deux êtres dans les 33 derniers mois). Pendant 4 heures, c'est plus de 50 combinaisons que j'ai essayées seule dans ma cabine (et retournées en lot aux gentilles employées de l'Aubainerie).

Magasiner un maillot avec un corps de maman
Crédit photo: Anne-Marie Grondin

Étape 3: S'envoyer beaucoup d'amour (et d'humour)

Cette étape est importante pour survivre aux grands miroirs de cabines d'essayage et dans mon cas, au top qui laisse un peu trop de choses paraître! Je ne comprends pas trop le principe du haut petit format (pour presque tous les maillots deux-pièces), même quand c'est supposé être plus grand (j'y vais directement: j'avais des bouts de seins qui sortaient un peu trop au pourtour du tissu). J'en ai ri, j'en ai même pleuré tellement je riais et envoyé des photos à mon conjoint en lui demandant si c'était normal. J'ai même trouvé 10 maillots convenables; j'avais un choix à faire, imaginez-vous!

Étape 4: Penser à soi et non aux regards des autres

Ici, c'est d'éteindre la petite voix qui joue en boucle dans notre tête et qui aime trop nous rabaisser pour son plaisir malsain. Je préfère mettre un deux-pièces et je dois assumer mon bedon présent et mou avec mon 35 livres en trop! Certains jours, je me demande à quoi je pensais d'avoir omis l'achat du une-pièce qui faisait, puis je me rappelle que j'aime les bikinis (mon corps est rendu de même, avec ses marques de maternité, ses plis et son mou) - faut juste que je me regarde avec les yeux de mon chum pour me voir toute en beauté! Ah oui, et surtout merci à la marque Véro, qui offre des hauts de maillots en gros format (D, E et cie) fait pour la maman en moi! Sans ceux-ci, même avec mes 4 étapes, j'aurai fini en petite boule dans le fin fond de ma cabine d'essayage!

Magasiner un maillot avec un corps de maman
Crédit: Pexels
Assez parlé du processus, je m'en vais profiter de l'été à la plage, aux jeux d'eau, à la piscine ou simplement pendant que je tonds le gazon (Quoi? Une fille prend les opportunités qui passent pour prendre un peu de soleil).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

@templatesyard