[Back to school] Survivre à la rentrée scolaire sans se ruiner

rentrée scolaire DIY économie usagé plusieurs enfants récupération développement durable 2e vie
Crédit: pixabay
La rentrée est à nos portes et aussi tout ce que cela implique, multiplié par le nombre d'enfants! Ça peut nous peser sur les épaules, nous faire peur, nous vider les poches ou bien nous faire rire! Tout dépend de la façon dont nous décidons de le vivre. Dès le début, au moment de recevoir la fameuse liste d'articles scolaires, j'ai pris la décision de suivre mon instinct et mes valeurs à travers cette étape. Il y a des marques, des annonces et tout un monde qui nous portent à dépenser pour les «meilleurs» articles pour nos enfants - loin d'être les meilleurs pour notre budget. Faites attention aux demandes spécifiques des enseignants. Mon conseil le plus important est de poser des questions. Lorsque les finances sont serrées, la créativité devient votre allié de choix. Voici quelques trucs pour vivre sereinement et simplement la rentrée scolaire.

1. La créativité

Survivre à la rentrée scolaire sans se ruiner
Crédit: Pinterest
Celui-ci est le truc que je préfère! De plus, lorsque vos enfants sont hyper créatifs, c'est aussi une activité familiale amusante qui développe le sens de l'observation, la débrouillardise et la fierté du travail accompli. Un simple cahier peut devenir une oeuvre d'art avec du simple ruban washi. Des idées DIY, vous pourrez en trouver plusieurs sur Pinterest. Nous avons sauvé la vie de plusieurs cartables avec du duct tape de couleur et de la colle chaude.

2. Viser la durabilité

Un stylo, un cartable, un duo-tang... tous ces items peuvent durer plus d'un an. La société nous amène à croire à une fin de vie qui trop souvent ne devrait pas exister. La fin des classes amène un lot considérable d'articles aux poubelles pour aucune autre raison que c'est facile de jeter! Mes filles ont eu des duo-tangs avec les coins déchirés, des taches et même parfois recouverts pour être de la bonne couleur. Elles connaissaient l'importance de réutiliser et vivaient bien avec (les enseignants, un peu moins - j'assumais bien mes choix). Pour les items qui reviennent d'année en année, je vous conseille d'investir dans certains produits qui vont pouvoir durer dans le temps: cartables, ciseaux, étui, sac à dos, règle, boîte à lunch, etc.

3. Penser à la réutilisation - acheter usagé

Les friperies débordent d'articles à faible coût en excellente condition. Je vous invite à y faire un tour, pour des items à 0,25$ au lieu de 10$, ça se prend bien quand on sait qu'on va devoir payer les frais de scolarité en plus des fournitures!

4. Courir les soldes

Lorsqu'il y a des soldes importants, je prenais l'habitude d'en prendre un peu plus (par exemple les fameux cahiers Canada à 0,10$ qui suivent nos enfants tout le primaire, j'en prenais plusieurs et j'ai passé des années sans en acheter). L'accessibilité aux circulaires avec internet vous permet de voir où aller plus facilement.

Survivre à la rentrée scolaire sans se ruiner
Crédit: Pexels
Certaines années, j'ai réussi à dépenser moins de 10$ pour mes deux filles en usant de mon imagination, en récupérant des pièces et surtout, en gardant les yeux grands ouverts. Au primaire, c'est un sac à dos qui a suivi mes filles jusqu'à ce qu'il ait des trous. On le changeait et l'ancien restait pour les sorties de weekends ou chez les grands-parents. Je vous conseille de ranger les anciens articles dans une boite à la fin des cours et de l'ouvrir avant d'aller magasiner. L'émotion de la fin de classe partie, les enfants sont souvent contents de revoir leur ancien cartable, étui, sac et ressentent moins l'envie de s'en défaire.

Pensez un peu à la planète, tentez de récupérer ce que vous pouvez ou de le passer à un autre enfant. Il y a tellement de dépenses à faire lorsque nous avons des enfants, donc si vous pouvez économiser, faites-le! J'espère que ces quelques trucs vous donneront le goût de faire les choses autrement à la rentrée et de penser à minimiser les dépenses pour diminuer votre impact sur l'environnement. Inspirez-vous de cet enseignant de Granby qui demande 10$ aux parents pour couvrir les frais des fournitures scolaires en achetant lui-même les articles: par exemple, les 24 crayons de bois partagés à la classe au lieu que chaque élève ait les siens! Pour l'environnement (et ensuite les coûts), je crois que toutes les commissions scolaires devraient s'informer sur comment il fait pour l'implanter de façon obligatoire dans toutes les classes! Nous avons une planète, il est important de commencer à penser autrement et permettre aussi aux familles de moins dépenser pour qu'elles puissent passer plus de temps ensemble au lieu de travailler pour tout payer!

Bonne rentrée!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

@templatesyard