Eleanor & Park ou les tumultes d'un premier amour

Eleanor & Park
Crédit: Valérie Colin
À l’heure des bilans et des résolutions pour la nouvelle décennie, je fais dans la simplicité : rechercher le bonheur dans les petites choses et me faire plaisir plus souvent!

Dans ce registre, je veux faire plus de place à la lecture dans un horaire parfois trop chargé. J’espère partager mon goût de bouquiner avec ma suggestion : Eleanor & Park. Publié en 2013, ce roman est une première incursion de l’auteure Rainbow Rowell dans le genre romance jeune adulte. De la bouche même de l’auteure, Eleanor & Park rappelle une combinaison des univers de Juno (le film), Roméo et Juliette et de certains épisodes de Dawson’s Creek (la série télé). Retour en arrière pour cette première histoire d’amour ancrée dans les années 80.
Eleanor & Park

Même s’il s’agit d’une histoire d’amour, Eleanor & Park n'est certainement pas une romance typique. Eleanor est la nouvelle étudiante : la fille aux cheveux roux et aux vêtements étranges. Park est le garçon asiatique tranquille qui fait tout ce qui est en son pouvoir pour éviter d'attirer l'attention sur lui. Enfin, jusqu'à ce qu'Eleanor monte dans le bus et dans sa vie. Partageant maladroitement un siège, les deux jeunes vont découvrir un intérêt commun pour les bandes dessinées et la bonne musique. Une fois la barrière du silence brisée, ils seront propulsés dans le tourbillon d’un premier amour. Et, tandis que ni l'un ni l'autre n'a une vie parfaite, ils parviennent à se réconforter.

Dès les premières pages, je savais que j’allais apprécier ce livre et, même à ce stade précoce, les personnages semblaient parfaitement en chair. Je pouvais immédiatement m'identifier à la gaucherie et maladresse propre à cette tranche d’âge si peu charitable. Le roman est structuré de façon à ce qu'on passe du point de vue d'Eleanor et de Park et cette possibilité de basculer entre ce que ressentent les deux protagonistes rend l'histoire entière.
Eleanor vient d'une famille très dysfonctionnelle. Après que son père les ait abandonnés, Eleanor et ses quatre frères et sœurs sont obligés de s'installer dans une minuscule maison où tous les cinq dorment dans une pièce exiguë. Pour ajouter à leur lugubre situation, leur nouveau beau-père n’a que le désir que de se débarrasser de chacun d’eux. Eleanor est une introvertie forcée par cette vie familiale peu enviable mais son vrai caractère transparaît toujours. Alors que Park a une vie de famille beaucoup plus stable, mais il lutte constamment pour obtenir l'approbation de son père. Leur relation reste réaliste jusqu’à la toute fin.

Replonger dans les tumultes d’un premier amour et ses montagne russes, c’est se rappeler comment avec l’âge, les choses ne sont pas plus simples et ni moins intenses.

Bonne lecture!

(Disponible également en français)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire