Expérience avec les soins esthétiques | Le photorajeunissement

Cet article fait partie d'une série uniquement consacrée à l'expérience personnelle que les gens ont eu avec certains traitements, soins et chirurgies esthétiques. Je m'entretiendrai avec quelqu'un qui a subi une intervention, de façon anonyme ou non, sur ses impressions, appréhensions, craintes, attentes et résultats à court et long terme.

Je tiens à mentionner que je ne suis pas une experte et que les personnes qui raconteront leur histoire ne le sont pas non plus. Si vous avez des questions, parlez-en à un spécialiste. Et je n'encourage pas les gens à modifier leur apparence et à ne pas s'accepter tels qu'ils sont, mais je suis 100% en accord avec tout ce qui peut rendre heureux une personne. L'important, c'est de sentir bien avec soi-même!

photorajeunissement photofacial ipl lumière pulsée taches rosacée
Алина Троева - Adobe Stock
Dans cet article, nous traiterons de photorajeunissement, aussi appelé photofacial. Grâce à la lumière pulsée (ou IPL), cette procédure permet de faire disparaître graduellement des imperfections de la peau, telles que les taches pigmentaires et les rougeurs. La peau parait ainsi plus jeune, unifiée. Le photorajeunissement peut traiter les taches (de vieillesse, de soleil, masque de grossesse, cicatrices d'acné) et les vaisseaux sanguins dilatés (télangiectasie, érythrose, rosacée), et adoucir l'apparence des rides et des pores.

Comme je désire éventuellement expérimenter un traitement semblable pour ma rosacée, j'avais plusieurs questions à ce sujet, alors je les ai posées à une femme qui a eu cette procédure pour en savoir un peu plus sur le déroulement et les résultats qu'elle a obtenus.

Que voulais-tu corriger avec le photorajeunissement?

J’ai commencé à montrer des signes de rosacée il y a environ un an, alors je voulais principalement atténuer les rougeurs sur mes joues, ainsi que les petites veines de couperose qui sont apparues dans les derniers mois. Mon teint est inégal et terne, je voulais le rendre plus uniforme. Il y a aussi quelques taches brunes dont je voulais me débarrasser. En lisant sur le sujet, j’ai appris que c’est mieux de traiter la rosacée rapidement et de ne pas attendre que ce soit trop apparent.

Quelles étaient tes attentes?

J’espérais: un teint plus uniforme et plus clair, des taches brunes moins apparentes et l’atténuation de la couperose. Aussi stopper la progression de la rosacée avant qu’elle devienne apparente en permanence.

Avais-tu des craintes face à la procédure et pour après?

J’avais quand même peur des brûlures (c’est arrivé à plusieurs patientes!). J’ai une peau très sensible et réactive, donc j’ai eu peur d’avoir la peau très rouge pendant plusieurs jours, ce qui n’a vraiment pas été le cas.

Comment s'est déroulée ta consultation?

Lorsque j’ai pris mon rendez-vous, je croyais que j’allais rencontrer un dermatologue. C’était plutôt une technicienne, mais elle m’a mise en confiance rapidement. Elle m’a examinée et m’a demandé ce que je recherchais comme résultat. Je lui ai parlé de mes symptômes et elle m’a recommandé un photorajeunissement, qui est le traitement passe-partout qui est adapté à la plupart des problèmes de peau communs. Elle m’a expliqué en détails l’avant-après du traitement, ainsi que les coûts.

J’appréhendais beaucoup la vente sous pression des produits de soins vendus par la clinique. Heureusement, lorsque j’ai expliqué que je ne peux plus utiliser de crèmes conventionnelles depuis environ 2 ans, la technicienne m’a conseillé de ne rien changer à ma routine, mais de ne pas oublier d’utiliser une protection solaire quotidienne. Elle n’a pas tenté de me persuader que ses produits allaient fonctionner pour moi, ce que j’ai beaucoup apprécié.

Avant le traitement, dois-tu suivre certaines consignes?

Aucune exposition au soleil pendant au moins un mois avant le traitement. Lorsque la peau est bronzée, cela peut créer des plaques de décoloration permanentes. Pour moi, c’était très facile à respecter, je ne m’expose jamais et le traitement a eu lieu au début décembre. J’ai lu sur internet que certaines patientes se sont fait dire de ne pas boire d’alcool dans les 48 heures précédant le traitement, mais on ne m’en a pas parlé.

photorajeunissement photofacial ipl lumière pulsée taches rosacée
Микола Ковальчинськи - Adobe Stock

Parle-moi de l'intervention.

À mon arrivée à la clinique, on m’a fait signer un formulaire qui explique les risques et complications possibles, ce qui n’est pas très rassurant, mais je sais que c’est essentiel pour la clinique. La technicienne m’a demandé si j’avais des questions ou des craintes avant de débuter le traitement, je lui ai juste demandé en riant nerveusement de ne pas me brûler comme les photos d’horreur que j’ai vues sur internet. Elle a pris le temps de m’expliquer quelles erreurs ont été faites et pourquoi c’est arrivé à ces patientes et ça m’a rassurée, elle connait très bien son métier.

La technicienne a pris quelques photos de mon visage sous tous les angles pour voir la progression des résultats. Elle m’a montré la machine dont elle se sert avant de me faire étendre sur la table. Elle a placé des coquilles sur mes yeux et elle m’a tartiné du gel froid sur le visage avant de débuter le traitement. Elle a fait un petit test sur la mâchoire (j’ai sursauté!) et a attendu quelques secondes pour voir comment la peau réagissait avant de continuer. Elle a reprogrammé la machine et a débuté par une joue.

Je m’attendais à ce que la douleur soit semblable à l’épilation au laser et c’est effectivement ce que j’ai ressenti. On ressent un coup d’élastique, suivi d’une chaleur localisée assez agréable. Fréquemment elle s’assurait que ça allait bien et que je n’avais pas besoin de prendre une pause. Après quelques minutes, elle m’a dit que ma peau réagissait très bien et que la première joue commençait déjà à reprendre une teinte normale. Honnêtement, la douleur est moins pire que ce à quoi je m’attendais, mais dans le haut du visage, sous les yeux, c’était particulièrement douloureux. Pour les plus sensibles, c’est une bonne idée d’apporter une balle anti-stress pour passer à travers. Le traitement seul a pris environ une quinzaine de minutes.

Après le traitement, la technicienne a enlevé le gel et nettoyé mon visage. Elle m’a appliqué de l’eau thermale et c’est tout. Comme ma peau ne tolère plus aucun hydratant, elle n’a rien mis sur mon visage, ce qu’elle fait normalement.

Y a-t-il des soins à faire après la procédure, des restrictions?

On m’a dit de continuer ma routine habituelle, mais en évitant de frotter la peau. J’ai donc lavé mon visage matin et soir avec mon nettoyant habituel et appliqué de l’eau thermale, ainsi que de l’huile de chanvre. On m’a dit de ne pas faire d’exfoliation pendant environ 2 semaines, de ne pas m’exposer au soleil et de mettre de l’écran solaire tous les jours (ce que je n’ai pas fait, mais j’ai été quand même très sage!). On peut se maquiller sans problème la journée même, mais on m’a conseillé d’attendre au lendemain pour appliquer un fond de teint si possible.

Est-ce qu'il y a eu des effets secondaires par après?

Ma peau est restée un peu rouge sur les joues pendant environ 2 heures seulement. J’ai eu la peau un peu plus sensible pendant une semaine. Étrangement, les coquilles placées sur mes yeux ont laissé des traces, surtout sous mon œil gauche. C’était boursouflé lorsque je suis arrivée à la maison et il s’est formé une petite gale en demi-cercle qui a mis 4 jours à disparaitre. C’est peut-être une réaction à la surface autocollante de la coquille…

Normalement, tous les défauts ressortent le lendemain du traitement. Les patientes qui font de l’acné ont une poussée de boutons. Les taches brunes deviennent foncées et très apparentes avant de disparaître en dedans de 7 à 10 jours. Pour ma part, je n’ai pratiquement rien eu d’apparent à part une peau plus sèche.

Vas-tu devoir y retourner? Si oui, combien de fois et à quelle fréquence?

J’ai déjà un rendez-vous de prévu, 8 semaines après mon premier traitement. Normalement, les traitements peuvent se faire à chaque 4 semaines. Ce sera fort probablement mon dernier traitement.

Es-tu satisfaite?

Après un premier traitement je suis loin d’être impressionnée. La seule différence notable pour moi est que ma peau est beaucoup plus douce. Mes taches brunes sont toujours là, mais plus pâles. J’ai encore de la couperose, je ne crois pas que ça ait diminué du tout.

Peut-être que la technicienne a préféré être prudente à cause de ma peau très réactive et elle a fait un traitement très doux, ce qui fait que mon traitement n’a pas été très efficace. Peut-être aussi que je vois plus de défauts à régler qu’il y en a réellement. C’est certain que je vais lui demander de faire un traitement plus intensif la prochaine fois.

Le premier traitement m’a coûté 300$. Le 2e va être moins dispendieux, car elle pense qu’on n’aura pas besoin de refaire le front.

* * *

Pour plus d'informations ou si vous avez des questions, n'hésitez pas à consulter un spécialiste qui saura répondre à toutes vos interrogations. Et n'oubliez pas que chaque expérience est différente. Si vous avez une histoire à raconter pour un de nos futurs articles, contactez-nous!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire