Coronavirus: guide de survie pour du télétravail (avec enfant) efficace (le plus possible)

télétravail famille enfants travailler de la maison coronavirus quarantaine covid19
Photo : Pixabay
De jeudi à vendredi, en seulement 24 heures, la réalité de bon nombre de travailleurs au Québec venait de changer. Pour 14 jours, soit jusqu'au 27 mars prochain, l'ensemble des écoles et services de garde de la province seront fermés. Les entreprises sont également invitées à permettre le télétravail à leurs employés, dans la mesure du possible. Cela signifie que de nombreux parents (moi incluse!) se sont retrouvés lundi matin 9h avec des dossiers à avancer pour le travail, mais tout en ayant un ou plusieurs enfants autour d'eux.

Pour vous aider à planifier des méthodes de travail les plus efficaces possible, j'ai survolé les réseaux sociaux, médias d'informations et blogues pour trouver des idées. Voici les meilleures (selon moi) que j'ai retenues.

1. Ne pas jouer à l'autruche

Je crois qu'une bonne majorité d'entre nous ne pourra pas travailler nos 7 ou 8 heures par jour, et ce, malgré toute notre bonne volonté. On s'entend que dans une situation pratiquement inédite comme celle que l'on vit présentement, on ne peut pas se mettre le poids du monde sur les épaules. Si un ou des enfants sont à la maison, même s'ils sont les enfants les plus tranquilles et autonomes du monde, il faudra au minimum les nourrir, nettoyer après chaque repas, gérer le temps d'écran, changer 1-2-3 couches (pour les plus petits), trouver des activités pour les désennuyer un peu, les faire sortir prendre l'air (pour ceux qui ne sont pas en isolement) et tout ça sans oublier que le gouvernement recommande de se laver les mains chaque heure, pour tout le monde! Alors, ne nous mentons pas. Je crois qu'une bonne conversation avec son gestionnaire pour indiquer le nombre d'heures qu'il est réaliste de faire (3-4-5 heures?) dans une journée, sans délaisser nos petits, tout en assurant la continuité des services importants de l'entreprise est une bonne chose à faire. Des centaines, voire des milliers de personnes se retrouvent dans cette situation. Je suis sûre qu'avec de la transparence et de l'honnêteté, les employeurs seront créatifs pour permettre à leurs employés de faire ce qu'ils peuvent.

2. Fractionner ses plages horaires de travail

Le petit dort de 13h à 15h? La plus vieille se lève toujours après 9h quand elle n'a pas d'école? Notre gamin a l'habitude d'écouter 3-4 dessins animés de suite le matin? On profite de ces plages horaires (fractionnées en durées d'une, deux ou trois heures) pour en faire le plus possible. On s'attaque aux tâches les plus importantes en premier, quitte à délaisser les moins importantes pour après la période de crise du coronavirus.

3. Accorder des moments d'attention aux enfants

Peu importe leur âge, il viendra un moment dans la journée où votre petit voudra vous montrer son 10e dessin de la journée ou vous raconter encore une de ses histoires. Pour les enfants en âge de comprendre, faites-leur savoir que «maman (ou papa) sera disponible dans une heure pour toi». En donnant des consignes claires, l'enfant sait qu'il aura tôt ou tard de l'attention. Évidemment, ce truc ne fonctionne pas avec les enfants à bas âge (moins de 3 ans).

4. Une baby-sitter?

N'oubliez pas que les écoles secondaires, cégeps et universités sont aussi fermés. Il y aura donc des étudiants en âge de garder disponibles aux quatre coins du Québec. Si vous avez un petit budget, pourquoi ne pas requérir leurs services, au moins quelques heures par jour? J'aurais bien indiqué le fameux truc d'envoyer la marmaille chez les grands-parents, mais il semble que les personnes âgées de 70 ans et plus doivent également rester à la maison alors.... ce n'est pas l'option idéale!

5. Les parents travaillent, les enfants aussi!

Pour les enfants du niveau primaire, une ou deux heures de leçons par jour ne leur ferait pas de tort. Trouvez-leur des cahiers d'exercices et demandez-leur de s'installer à côté de vous pour jouer «au travail». Certains enfants aiment imiter leurs parents, alors profitez-en pour les faire travailler leur coco un peu pendant que vous avancez dans vos propres tâches.

6. Lâcher prise

Pendant que vous travaillez, il se peut que les enfants mettent le salon sens dessus dessous en se faisant des cabanes de coussins et de doudous. Il se peut que votre fils se serve un verre de lait et en renverse un peu par terre. Il se peut que votre ado décide de cuisiner du Kraft Dinner pour son lunch. Laissez tomber quelques-uns de vos principes. Vous ramasserez plus tard et vous servirez des légumes au souper. En espérant que la crise du coronavirus ne dure pas trop longtemps!

Et vous, comment cette crise a une incidence sur votre vie?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire