Les shampoings en barre

Les shampoings en barre
Crédit: Stéphanie Gauthier-Bujold
Shampoing Fleur d'hibiscus de Poussière d'étoile et shampooing en barre de Karuna Rose
Les shampoings solides sont sur la marché depuis quelques années déjà. Les premiers dont je me souviennent sont ceux de Lush. Je me rappelle avoir trouvé ça bizarre, et, même si je trouvais l'idée bonne, ça m'a pris du temps avant de me lancer.

Pourquoi utiliser ces shampoings?

L'atout majeur est sans contredit l'élimination des déchets. En effet, la plupart de ces barres se vendent sans emballage, et sont donc des produits zéro déchet. De plus, il est facile de trouver ces shampoings fabriqués par des entreprises consciencieuses, et il est ainsi plus facile de trouver une bonne composition d'ingrédients. Certes, certains sont controversés dans le milieu «vert», mais ils sont sans contredit moins chimiques que ce que l'on peut trouver en grandes surfaces. Un autre argument de vente est le fait que l'on puisse facilement voyager avec, sans avoir peur d'un dégât en valise ou bien de la quantité de liquides apportés.

Comment faire la transition?

Comme d'autres choses dans les habitudes sans déchets et écologiques, s'habituer à un shampoing en barre peut prendre du temps. On peut faire de nombreux essais et erreurs. Il faut d'abord bien connaître sa tignasse, pour bien cerner les besoins. Ainsi, on se fait une idée des ingrédients qui pourraient composer notre produit. Bien sûr, je vous recommande le livre À fleur de pots, qui aide notamment à connaître les meilleures composantes pour les différents types de cheveux.

Les principaux problèmes qui peuvent surgir sont un film gras qui reste sur les cheveux ou bien les pellicules. Quelques éléments peuvent en être la cause, notamment l'eau dure et un mauvais rinçage. Les solutions peuvent être un peu de bicarbonate avant le shampoing, et ou un rinçage au vinaigre de cidre de pommes.

Comment utiliser le shampoing solide?

Il faut tout d'abord bien mouiller les cheveux. Cela semble aller de soi, mais cette étape n'était pas aussi cruciale avec les shampoing liquide. Par contre, les tensioactifs du shampooing solide ont besoin d'eau pour créer une belle mousse. Si la mousse n'est pas créée, les huiles ne font qu'enrober les cheveux, ce qui crée un film cireux. Certains préconisent de faire mousser le shampoing dans les mains avant de le répartir dans les cheveux, de façon à n'utiliser que la mousse pour laver. D'autres disent de frotter le pain directement sur la tête. Le mot d'ordre: rincez, rincez, rincez!

Pour bien conserver le pain, il est primordial de le laisser sécher entre les shampoings. Pour ma part, je ne le laisse pas dans la douche; je laisse sécher et le range dans ma vanité.

Avez-vous essayer des shampoings en barre? Comment avez-vous fait la transition entre shampoings commerciaux et ceux en barre? Quels sont vos préférés?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire