Ce que je ferais si j'étais en confinement

Ce que je ferais si j'étais en confinement
Crédit: Andrea Piacquadio via Pexels
Comment se passent vos dernières semaines?

Nous le savons tous, la vie de la plupart des gens a chamboulé depuis le 13 mars dernier. À bien des égards, nous sommes tous dans le même bateau.

Sur certains points par contre, nos vies diffèrent.

Vous faites sûrement partie des gens en confinement, soit par prévention, soit parce que vous devez vous occuper de vos proches, ou tout simplement parce que votre vie a été mise sur pause.

Pas moi.

Mon copain et moi faisons partie de ce que le gouvernement a appelé les «services d'urgence». Nous devons donc nous rendre au travail comme à l'habitude, avec du stress en plus.

Comme nous sommes tous les deux casaniers, nous discutons parfois de ce que serait notre vie en confinement. Nous comprenons que cette situation cause de l'anxiété pour certains, et ceci n'est pas une question de minimiser ce que les gens en confinement ressentent.

Toutefois, comme j'ai aussi besoin d'évasion, j'aime penser à ce que je ferais si j'étais dans la situation inverse.

Premièrement, j'en profiterais pour avancer mon défi lecture que je fais depuis quelques années. J'avais débuté par les classiques, et avec le temps j'ai élargi le choix des lectures. Je consigne maintenant ma liste sur Goodreads. La lecture a toujours été une activité importante pour moi, et au-delà du passe-temps, c'est aussi un exercice pour le cerveau.

Ensuite, je débuterais un projet couture. Je viens de terminer une blouse le weekend passé, et le prochain morceau que je vais faire sera probablement une salopette, selon le tutoriel de Janelle de Rosery Apparel sur YouTube. J'aime beaucoup cette chaine, Janelle est très créative et gentille comme tout. Avant toutes les fermetures de commerces, j'avais déniché aux puces un grand morceau de coton d'un beige un peu «drabe». J'ai pour plan de le teindre avec des noyaux d'avocats, comme j'avais expliqué dans mon dernier article. J'ai déjà fait le test sur un petit morceau, et suis contente de la teinte donnée. De plus, comme je n'ai pas encore une foule de matériel de couture, et qu'il me faudrait utiliser seulement ce que j'ai sous la main, je ferais des chouchous pour les cheveux avec des retailles que j'ai gardé d'anciens projets. Vive le zéro-déchet!

La troisième chose que je ferais, et elle est prévue pour le weekend de Pâques, (si nous avons toujours ce congé) est la peinture de la chambre à coucher. La couleur présente est en fait celle de l'ancienne locataire, un jaune presque blanc. J'ai toujours trouvé que la teinte jurait avec le reste de ma déco, mais je ne voulais pas faire cette besogne seule et mon copain a la peinture en horreur. Je l'ai enfin convaincu et ai acheté la peinture juste avant que les mesures soient prises pour fermer les commerces. J'en profiterais pour faire d'autres projets réno si j'avais une maison. J'entends toujours les propriétaires de maison dire qu'il y a toujours quelque chose à faire sur leur propriété. Donc, dans la mesure où le matériel nécessaire est déjà en notre possession, autant profiter de cette ressource qui nous manque souvent!

Je vous souhaite donc de profiter du temps que vous avez enfin pour vous, de garder le moral et bien sûr, de prendre soin de vous! Bon printemps 2020!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire