samedi, octobre 22, 2016

C’est pour ton bien que je te dis ça…

C’est pour ton bien que je te dis ça…
Crédit: Liliane Duchesneau - Laprairie, Qc
Il est difficile de trouver les bons mots pour soutenir un proche affecté par une maladie grave. Certaines banalités peuvent parfois blesser plutôt que soulager. Ce sont de simples maladresses résultant de notre impuissance devant la détresse d'un être cher. Heureusement les vrais amis, conjoint et famille attentionnés sauront rapidement trouver les paroles qu'il faut, mais surtout les actions et gestes qui réconfortent.

Cependant, il y a aussi les propos de certaines personnes qui s'évertuent à distribuer leurs bons conseils de vie (souvent non sollicités). Sauf que, leur soit disant empathie fait souvent plus de mal que de bien. J'en ai connues, et je béni le jour où elles sont sorties de ma vie. En voici quelques exemples:

Le cheerleader
C'est l'éternel G.O. du club Med de la vie, toujours prêt à vous convaincre que la pensée positive peut guérir tout les maux. Ses paroles sont aussi réconfortantes que d'avoir "La balade des gens heureux" de Gérard Lenorman en ver d'oreille:

- Tu sais, il y en a des pires que toi, faut voir le beau côté des choses;
- Concentre-toi sur le fait d'aller mieux;
- Au moins de l'extérieur, tu n'as pas l'air de quelqu'un qui est malade;
- Ce qui est bien avec ton congé de maladie, c'est que ça va te donner du temps libre...

L'aficionado de la santé naturelle
C'est celui qui, ad nauseam, ne cesse de vous proposer les recettes de tisanes ou de cataplasmes proposées par son herboriste, son naturopathe ou son gourou de la dernière tendance. À la longue, la liste de ses conseils fait autant d'effet qu'un grand verre de jus de pruneau:

- Tu devrais essayer la méditation ou le yoga;
- J'ai un ami dont le cousin du beau-frère a arrêté son traitement et s'est guéri lui-même en faisant des cures de jus de betterave;
- Tu as pensé à l'urinothérapie, paraît que c'est génial pour ce que tu as...

Le pro de la recherche Google
Il est toujours à l'affût de la dernière découverte médicale qui pourrait vous aider (encore à l'étude et non disponible chez-nous évidemment) ou à l'inverse, c'est un Jedi prêt à monter aux barricades pour dénoncer la théorie du complot médical:

- J'ai lu quelque chose de bon sur l'Internet à propos de ta maladie;
- Il paraît qu'il existe une plante de la jungle amazonienne qui, etc.;
- Le jus de citron, ça guérit le cancer, c'est prouvé depuis longtemps, mais le corps médical conspire pour ne pas que ça se sache...

Le moralisateur
Il excelle dans l'art de mettre sous le nez de la personne malade ou en détresse, les "t'aurais dû" ou "t'aurais pas dû". Il semble convaincu que de la faire sentir coupable de sa condition va lui donner le p'tit coup de pied dont elle a besoin pour remonter la pente:

- Si tu n'avais pas autant fumé à une certaine époque;
- Je te le disais aussi que tu mangeais trop de viande rouge;
- T'aurais dû profiter de la vie quand c'était le temps...

Ce sont souvent ceux-là qui terminent leurs discours par: "C'est pour ton bien que je te dis ça." Sauf que, lorsqu'on désire vraiment le bien quelqu'un affligé par la maladie, nul besoin de le justifier par des mots; de simples gestes confirmeront la sincérité de notre compassion.

Peu importe qu'une personne doive faire face au cancer, à la dépression, à la fibromyalgie, à une maladie auto-immune ou autre, si vous voulez aider celle-ci, faites-lui son épicerie, promenez son chien, offrez-lui de garder ses enfants pendant quelques heures, surprenez-la avec son met préféré ou enveloppez-la de couvertures douces et de chaleur humaine.

Et si vous ne trouvez pas les mots ou craignez de dire la mauvaise phrase, dites-lui simplement: "Je t'aime".

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Bienvenue

Miss Vay est un blog collaboratif basé à Québec qui porte principalement sur la beauté, mais qui s'intéresse aussi à la mode, le lifestyle, les restos et les sorties.

Liens

Hangar 217
MiB Awards Miss Vay Beauté

Archives