5 bonnes raisons pour courir dehors

parc arbre feuilles automne coureuse course à pied
Crédit photo : Valérie Auclair
Je pratique la course à pied depuis maintenant trois ans. J’avais déjà essayé de m’y mettre avant, mais ça n’avait pas collé. J’ai essayé de tourner en rond sur une piste intérieure, puis sur place grâce à un tapis roulant, mais ça ne cliquait pas. J’ai vraiment trippé lorsque je me suis lancée dehors.

Il y a plusieurs raisons pour détester courir dehors, et je les comprends! Pourquoi je persiste? Pour les 5 raisons qui suivent!

1. C’est plus stimulant que courir sur place sur un tapis

C’est assez personnel, mais je trouve plus stimulant d’avancer pour vrai que de faire du sur-place. Oui, il faut être attentif au trafic et au trajet, mais c’est beaucoup moins monotone! (Et oui, j’ai essayé d’écouter de la musique ou des émissions sur le tapis… rien à faire!)

nature parc course à pied activité physique dehors
Entre ce décor et un écran de tapis roulant, je n'hésite pas!
Crédit photo : Valérie Auclair

2. C’est bon pour les poumons

Il n’y a rien comme l’air extérieur pour s’oxygéner. Mon idéal, c’est courir lorsqu’il fait entre -5 et 5°C : c’est la fraîcheur naturelle parfaite!

3. C’est bon pour le cerveau

Certes, on peut réfléchir à nos projets ou problèmes. Mais l’idéal est de s’absorber dans l’activité: en courant dehors, on se concentre sur notre environnement, la foulée, la surface du sol, notre respiration… On en oublie le quotidien. La sortie de course représente alors une pause salutaire pour notre cerveau en demande.

4. On peut découvrir de nouveaux endroits

Quoi de mieux que parcourir quelques kilomètres pour découvrir un endroit pendant un voyage, ou encore son nouveau quartier après un déménagement? Je ne sais pas! Plus rapide qu’une marche et plus lente qu’un tour en voiture, la course permet une immersion unique dans un nouvel environnement. Et, avec les GPS dans les montres et cellulaires, pas de risque de se perdre!

danemark côtes vejle course à pied activité physique
J'ai découvert (les côtes de) Vejle au Danemark grâce à la course.
Il faisait chaud, pardonnez la coiffure!
Crédit photo : Valérie Auclair

5. On peut combiner avec nos déplacements

Voilà une excellente raison pour les plus pressées. Le transport actif allie l’entraînement et le déplacement, ce qui permet un gain de temps appréciable dans sa journée. Je vous en parlais d’ailleurs dans un autre article. Une fois la logistique en place, vous ne pourrez plus vous en passer!

«Oui, mais la pluie, le froid, la canicule…» Entendons-nous: en 2018, il y a des vêtements pour toutes les conditions. OK, peut-être pas pour la canicule (traînez de l’eau et courez à l’ombre!). Mais courir sous la pluie, y a rien là, on n’est pas faits en chocolat! Et le froid, il suffit de gérer son multicouches intelligemment et d’adapter sa sortie.

Raison bonus! Ça donne de belles photos!

nature forêt course à pied activité physique
Crédit photo : Valérie Auclair
Avec la saison chaude qui commence, je vous encourage fortement à chausser vos espadrilles et à passer le pas de la porte!

1 commentaire:

  1. Je partage à 100% tes cinq points :) J'aime tellement courir dehors. Et pourtant, j'ai commencé sur un tapis ! Comme quoi, une fois qu'on y goûte, on ne peut plus s'en passer :)

    RépondreEffacer

@templatesyard