La vie dictée par la société et nos familles

liberté choix maternité sans enfant marginal choix de carrière société
Crédit photo: Pixabay
Pour ma part, on m'a souvent dit que j'étais différente, voir marginale, excentrique, bizarre, fuckée, sans coeur et à l'encontre de la société en général! Je vis bien avec ça, je suis qui je suis et je tiens à mes valeurs. Même si ça peut causer des conflits, disons que j'accepte mes points de vue uniques qui peuvent même choquer.

J'ai aussi toujours été maternelle. J'ai commencé à garder à 8 ans, je m'occupais de bébés à 12 ans, puis à 20 ans, j'ai donné un coup de main à une nouvelle maman qui ne savait pas trop comment s'y prendre (et aussi parce que je vivais aux États-Unis à ce moment et leur congé de maternité est vraiment nul, voire inexistant pour certaines!). Quand j'ai eu ma fille à 25 ans, c'était comme si j'avais fait ça toute ma vie, j'étais confiante et à l'aise! Je dis souvent que j'ai eu ce don, c'est juste facile pour moi d'être mère, c'est ce que je suis (et disons que pour le reste, je me sens plutôt inadéquate comme dans mon rôle de femme, conjointe, amie, collègue, soeur...).

J'ai lu cette semaine dans le Coup de Pouce du mois de mai 2018, l'article «Je ne veux pas d'enfant!» qui m'a beaucoup plu. J'ai donc voulu parler de liberté de choix, de la pression de la société (et la famille) et de ce que nous désirons.

Je commence par l'affirmation écrite dans ce texte de la part de la psychologue Hélène Racicot: «Avoir un enfant est un grand renoncement de soi. Si l'on n'en souhaite pas, il est sage de ne pas en avoir». Ça fesse! J'en ai rencontré des femmes qui n'en voulaient pas et je les admire! D'avoir à ce faire constamment critiquer, juger et même rabaisser pour un choix personnel, qui est de leur droit d'avoir. Oui, j'en ai voulu des enfants, c'est plus fort que moi, ça vibrait en dedans - pour une autre, c'est de cajoler les enfants des gens autour d'eux et/ou de vivre sa vie, sa liberté. Ce choix, je l'explique haut et fort à mes filles. J'ai deux ados (12 et 15 ans) et elles voient très bien c'est quoi avoir des bébés dans une vie, puisque j'ai aussi deux fils (1 et 2 ans). Elles adorent leurs frères, par contre elles s'ennuient de notre vie d'avant! Ma plus jeune a conscience du temps et de l'argent que ça prend pour élever des enfants et m'a dit l'autre jour vouloir les garder pour elle (son argent/son temps). Je lui ai dit qu'elle pouvait faire ce choix, c'est la beauté de la vie, elle peut renoncer à avoir des enfants et sa mère la supportera (malheureusement, la société aura sûrement un mot à dire à ce sujet)!

La vie nous a dicté assez jeune de trouver un conjoint, se marier et faire des enfants! Personnellement, ce n'est pas donné à tout le monde de faire cela, dans cet ordre ou de cette façon. La maison avec la clôture blanche, c'est une histoire qu'on nous raconte, et non une vie faite pour tous! On devrait pouvoir faire nos choix sans le regard désapprobateur de la société - de quoi on se mêle quand on juge les autres! Je lève mon chapeau à toutes celles et ceux qui font leur choix de vie, malgré la pression sociale de suivre la masse!

Donc, je m'assume dans les leçons que je donne à mes enfants
et dans ce que je veux leur transmettre:


1. Tu peux choisir d'avoir ou non des enfants. J'ai voulu être mère, le souhait d'être grand-mère appartient à d'autres, que je le devienne ou pas m'importe peu, l'important c'est que mes enfants soient heureux. Aucune pression de ma part à ce sujet.

2. Tu peux rester célibataire toute ta vie par choix, le couple n'est pas une fatalité, c'est un choix de vie (comme avoir des enfants). Si tu décides d'être en couple, tu peux l'être avec qui tu veux peu importe le sexe. L'important, c'est d'être bien: accepté et aimé pour qui tu es (qualités, défauts, valeurs, etc.) et que la communication soit au coeur de la relation.

3. Le choix de carrière au secondaire, c'est un mythe: certains trouveront ce qu'ils veulent faire en secondaire 3 et pourront faire tous les bons choix pour leur profession. La majorité devra apprendre à mieux se connaître avant de trouver. Fais ce que tu as à faire à l'école, par contre le choix t'appartient et aucun test ne pourra dicter ce que tu feras plus tard (qui est différent de qui tu seras, svp rappelle-toi de ça). Dans le doute, part à l'aventure, découvre le monde et qui tu es! Puis souviens-toi, le diplôme est un bout de papier, parfois c'est tout ce que c'est (je suis une autodidacte qui a beaucoup travaillé et suivi des formations continue - et j'ai eu de belles aventures professionnelles tout de même).

4. Quand tu commences quelque chose, fais-le bien et surtout finis-le! La procrastination est un défaut déplaisant qui cause beaucoup de dommage. La détermination est une qualité exceptionnelle, qui peut te faire avancer vers tes buts, faut juste y aller un pas à la fois et foncer.

5. Quand tu travailles, fais attention à ce que tu dis, fais et dégages. Ta réputation prend du temps à acquérir et peut être détruite en un instant. Le commérage de bureau est à éviter (si tu participes, sache qu'un jour ou l'autre, ce sera toi le sujet piquant murmuré près de la cafetière).

6. Tant que tu es un enfant, sois un enfant! La vie passe vite, prends le temps de jouer, faire des folies, rire aux éclats, créer et imaginer ton monde! Les erreurs t'amènent à vivre des succès en te montrant différentes facettes de ta personnalité. Quand tu seras ado, embrasse cette période remplie de changements! Tu seras adulte assez vite, prends le temps de te foutre un peu de tout et de rester un pied dans l'enfance!

7. La vie, c'est d'être présent, de corps et d'esprit. Évite d'embrouiller tes sens en consommant (que ce soit drogue ou alcool) puisque peu importe ce que les autres diront, ça te change, ça joue sur ta personnalité et sur toi. Si tu dois vivre des expériences, prends le temps de réfléchir à pourquoi tu le fais, si c'est pour plaire aux autres ou suivre le flot, rappelle-toi que les vrais amis t'aiment pour qui tu es!

8. Choisis bien tes amis! Certaines personnes vont te faire grandir, d'autres vont t'abaisser. Garde l'oeil ouvert pour éloigner ceux du 2e groupe. Aussi, les amis du secondaire sont importants au secondaire, sache que peu ou pas de ceux-ci te suivront dans ta vie d'adulte. Conserve un groupe restreint d'amis en vieillissant, même si tu es occupé par les études, le travail, la famille - conserve les liens, prends le temps, sinon un jour tu réaliseras que tu n'as aucun cercle d'amis, que des connaissances et ça te feras un vide difficile à combler (je sais de quoi je parle).

9. Si une personne te blesse, dis-lui! L'amour doit être patient, aimant, supportant et à l'écoute. Une personne qui te ment, qui te blesse et te rabaisse mérite d'être exclue de ta vie! Le respect est très important et tu as le droit de l'exiger!

10. Vis ta vie! Fais tes choix! Sois heureux et humble! Si la vie t'amène à vivre à l'autre bout du pays, vas-y! Garde bien en vue tes aspirations, tes rêves et reviens-y à toutes les chances que tu peux! Je serai toujours là pour toi! Même quand je serai à la retraite, en vraie nomade parce que j'aurais besoin d'assouvir mon désir de liberté et de voir le monde (ce que j'ai mis de côté pour être mère).

famille Anne-Marie Grondin enfants portrait
Crédit photo: PROcréation photographie
Mes enfants et moi
Je vous aime mes enfants, même quand je pleure la liberté perdue et certains rêves qui ne deviendront jamais réalité, et je vous souhaite de vivre une vie remplie de promesses, de rêves, de création, de passion, d'erreurs bien apprises, d'amour et de je-m'en-foutisme occasionnel! Vous êtes les maîtres de vos vies, ne laissez personne (ni moi, la famille, la société, une fréquentation, etc.) vous dire comment vivre! Soyez libres de faire vos choix (et de changer d'avis)!

Donc à vous chers lecteurs, faites vos choix en conséquence de vos valeurs et non ce que les autres souhaitent de vous! Être différent, malgré ce que la plupart des gens pensent, apporte le changement, l'acceptation et le questionnement. Pour ma part, je continue à avancer avec mon propre regard sur la vie et à vivre à côté de la boîte!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

@templatesyard